Toxicité et polluants

Sommes-nous malades de notre environnement ?

L’impact des polluants sur notre organisme

La toxicité de notre environnement et son impact sur la santé préoccupe chacun d’entre nous. Les nombreux polluants auxquels nous sommes exposés contaminent les plantes, les animaux qui s’en nourrissent comme les poissons ou les bovins, et au final, l’homme. Parmi ces toxiques environnementaux, les PCB et les dioxines, appelés ‘Polluants Organiques Persistants’ parce que ces molécules s’accumulent dans nos cellules, notamment les cellules graisseuses, et ne sont que très peu éliminées.

Le Professeur Xavier Coumoul étudie l’impact de ces polluants, et notamment des dioxines (dont l’exposition, selon l’OMS, passe à 90 % par l’alimentation) sur notre santé. Ses recherches, actuellement validées au stade clinique par des tests toxicologiques, montrent sans ambiguïté l’influence néfaste de ces polluants sur nos cellules. Ils modifient la forme des cellules et favorisent leur propagation et leur migration, créant ainsi des conditions favorables au développement de cancers, mais également d’autres maladies graves, comme la fibrose du foie ou des perturbations neurologiques. Au-delà de l’identification des mécanismes d’action des POPs, les travaux menées dans son équipe portent aussi sur le développement de nouveaux outils permettant d’étudier la toxicité de ces molécules comme celui d’un système de co-culture original (cellules stockant les graisses et potentiellement les POPs et cellules cancéreuses) qui a valu à l’une des ingénieures de son équipe, le prix d’innovation technologique INSERM 2016.

Le porteur du projet

Le Professeur Coumoul dirige également la mention « toxicologie – éco-toxicologie » composée de 2 spécialités de toxicologie (portées soit sur l’environnement, soit la toxicologie du médicament), composée des enseignements dérivés de la recherche de pointe réalisée au sein du laboratoire. Dans ses fonctions d’enseignement, il est reconnu pour son innovation et l’utilisation, notamment de la pédagogie inversée (utilisation de « quizz » interactifs en cours ou pour réaliser des contrôles continus à la maison favorisant la régularité de l’apprentissage ; réalisation de cours inversés par les étudiants ; fragmentation des activités pendant le cours).