L’environnement au cœur des actions de la Fondation

Les problématiques environnementales sont au premier plan des préoccupations de la majorité de la population et représente un défi crucial pour notre société. Engagée à répondre à ce défi pour notre avenir, la Fondation Université Paris Cité rappelle ici les projets de recherche et de formation qui ont besoin de la générosité du plus grand nombre pour faire bouger positivement et durablement les choses.

L’action environnementale : l’une des questions clés de notre époque

Les problématiques environnementales sont au premier plan des préoccupations de la majorité de la population. Depuis plusieurs années, un mouvement significatif de l’opinion publique française en matière d’écologie s’est développé. Une personne sur 4 environ considère que l’environnement fait partie des enjeux les plus importants.

Si certaines personnes y trouvent un motif de mobilisation, d’engagement citoyen et de recherche de solutions, d’autres connaissent ce que nous appelons l’« éco-angoisse » associée à une vision inquiétante de l’avenir liée au changement climatique, à la pollution généralisée ou encore à l’état des océans ce qui peut aboutir à la propagation de « fake news ».

Les rapports du GIEC attestent pourtant de l’aggravation des problèmes liés au climat ou à la biodiversité. Ils se font de plus en plus précis et pessimistes sur l’ampleur des bouleversements à venir.

Parmi les défis admis par tous, il y a la préservation du climat que nous connaissons, la protection de la qualité de l’air, la sauvegarde de la biodiversité, mais aussi la défense de nos sources de nourriture et d’eau.

Soucieuse et engagée sur ces questions cruciales, la Fondation Université Paris Cité est associée à la Coalition française des fondations pour le Climat. Lancée en 2020, cette coalition a diffusé un manifeste et compte déjà plus de 100 signataires. Sa vocation : inciter le secteur philanthropique à intégrer d’avantage les enjeux climatiques dans les actions menées.

Les projets soutenus par les mécènes de la Fondation Université Paris Cité

L’engagement de la Fondation sur cette question environnementale ne s’arrête pas là. Les projets pour lesquels la Fondation lève des fonds sont variés et s’intéresse aussi bien à la situation en France que dans le reste du monde.

> Par une approche pluridisciplinaire associant médecine, sciences fondamentales et biomédicales, économie et psychologie, la chaire Environnement Toxicités et Vulnérabilités, portée par le Pr Robert Barouki et le Pr Xavier Coumoul, a pour objectif de proposer, aux acteurs de la filière environnementale, aux décisionnaires politiques et à la population mondiale dans son ensemble, une stratégie ambitieuse de protection de la santé de l’Homme et de notre planète. Cette stratégie passe par une meilleure connaissance de l’exposition des personnes vulnérables à des facteurs de stress environnementaux et à l’impact de ces expositions

> Le projet NanObs, porté par Yann Sivry de l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP), a pour objectif la création d’un observatoire des nanoparticules dans l’agglomération parisienne. Il permettra, pour la première fois, d’acquérir des données inédites sur les émissions par l’homme de nanoparticules métalliques dans l’air, l’eau et le sol en milieu urbain avec un maillage spatial fin et à large échelle temporelle. Cette approche spatio-temporelle inédite est fondée sur l’implication forte de citoyens dans la collecte des échantillons. Ces actions de science participative seront animées par des conférences éducatives et des colloques de restitution afin d’assurer l’implication de tous les acteurs tout au long du processus.

> Le projet SAFE-M, initié par le Pr François Métivier et son équipe,  a pour ambition de répondre à l’enjeu majeur que représente la question de l’eau à Madagascar (pénurie, difficultés de prospection, pollutions, protection des ressources et manque de personnels qualifiés) en participant au renforcement durable des formations supérieures Licence Master Doctorat afin de former des professionnels qualifiés et compétents dans le domaine de l’eau (prospection géophysique, chimie, microbiologie et traitement de l’eau, hydrologie et hydrogéologie, surveillance et gestion des écosystèmes aquatiques, gestion des déchets, des risques et des crises…) et de dynamiser le secteur.

> Dans un monde devant faire face à des risques naturels et climatiques croissants, et dans un contexte d’augmentation de la densité des populations littorales et des infrastructures, le projet « Impacts économiques des aléas géologiques et climatiques à Mayotte » a pour ambition de quantifier les effets économiques liés aux risques de tsunamis et au changement climatique à travers des recherches situées aux interfaces entre la géophysique, la climatologie et l’économie. Pour cela, l’équipe de recherche portée par la Pr. Anne Mangeney, membre Senior à l’IUF (Institut Universitaire de France), et la Dr. Anne Le Friant va quantifier l’impact économique de tsunamis générés par des glissements de terrain sous-marins sur les infrastructures et les populations de l’île de Mayotte.

L’ensemble de ces projets peuvent être soutenus financièrement par un don ou un legs en ligne sur notre site.

Particuliers et entreprises, vous pouvez dès aujourd’hui apporter votre soutien à une cause qui vous touche.